Santé du foetus menacé par des plastiques d’usage courant


L’étude GESTE – Grossesse et enfant en santé : étude sur la thyroïde et l’environnement -menée par la Dre Larissa Takser et son équipe de l’Université de Sherbrooke s’intéresse aux effets de molécules perturbatrices sur les hormones thyroïdiennes.  Ces molécules se retrouvent dans les plastiques des ordinateurs, des tablettes électroniques et des fils électriques. Des tissus comme le polyester en contiennent aussi. Ces molécules mêlées à l’air ambiant affecteraient la production d’hormones de la mère ce qui entraînerait un danger pour la santé du foetus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s